Just another Réseau Blog Poliris site
26 déc

N’achetez pas une maison à Le Port-Marly mal isolée !

N’achetez pas une maison à Le Port-Marly mal isolée !

Si vous avez l’intention d’acheter une maison à Le Port-Marly, restez vigilant. Parfois, acheter un bien immobilier avec des travaux à faire peut passer pour une bonne affaire, car il coûte moins cher, mais attention… Avez-vous prévu un budget pour faire des travaux si cette maison à Le Port-Marly est mal isolée et se révèle être une passoire thermique. Le savez-vous ? 2/3 des Français ont froid chez eux, même lorsque le chauffage est allumé. Alors, cet hiver, vous souhaitez vraiment être obligé d’enfiler pull, bonnet, chaussettes ou de vous emmitoufler sous un plaid comme font 77% des Français qui préfèrent rajouter des couches de vêtements chez eux plutôt que d’augmenter la puissance du chauffage ou de faire des travaux ? Non ? Alors, suivez ce conseil : renseignez-vous sur les aides proposées par l’État pour améliorer votre confort et favoriser la rénovation énergétique. Ne faites pas comme 41 % des Français qui n’ont bénéficié d’aucunes aide de l’État. Le manque d’information et la complexité pour les obtenir est en cause dans plus d’un tiers des cas.

Premier frein à l’obtention des aides de l’État : des dispositifs méconnus
C’est le site internet de conseil en économies d’énergie pour les particuliers, Quelle Energie, qui a interrogé les Français, fin septembre, sur leurs attentes vis-à-vis des aides de l’État en matière de rénovation énergétique et mis en exergue une réalité dommageable pour les particuliers. L’étude démontre un déficit d’information et d’accompagnement autour de ces dispositifs. Il est la première cause identifiée par les Français qui n’ont pas bénéficié d’aides dans leur projet de rénovation.

Résultat, la réalisation de travaux d’économies d’énergie ne vient qu’en 4e position (48%) parmi les solutions citées par les Français pour réduire leur facture de chauffage. Il est dommage que les Français préfèrent renoncer à leur confort plutôt que de mettre en œuvre des travaux qui peuvent pourtant être rentabilisés en quelques années (3 à 5 ans pour les plus rentables).

C.V. / Bazikpress © fotostar

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée