Just another Réseau Blog Poliris site
24 fév

Concrétiez votre projet d’achat d’appartement en vente à Rocquencourt

Le prix de l'immobilier

Achèterez-vous l’appartement de vos rêves à Rocquencourt cette année ? Échéances électorales et évolution des taux obligent, 2017 promet d’être une année à part. Alors quels seront les projets des Français et comment envisagent-ils de les financer ? C’est ce qu’a cherché à savoir le courtier Empruntis. Voici les résultats de son étude menée avec CSA : 91% d’entre vous ont, au moins, un projet pour cette année. Pour 77% d’entre vous, il s’agit de projets personnels (voyage, cadeaux, voiture, mariage, …), de travaux et équipements (52%) mais aussi de l’achat d’un bien immobilier (15%). Parmi ceux qui ont un projet, 33% envisage de contracter un crédit pour le réaliser.

Des projets différents selon la tranche d’âge
Les projets personnels sont avant tout des projets « plaisir » comme les voyages ou les cadeaux (72%), suivis par l’achat d’un véhicule (19%) et le mariage (5%). L’épargne reste le moyen de financement le plus envisagé pour les financer, à l’exception de l’achat d’une voiture.

Plus de la moitié d’entre vous (54%) ont un/des projet(s) en lien avec l’habitat, notamment les jeunes (25-34 ans : 70%) : 10 % de ceux-ci souhaitent acheter leur résidence principale et/ou équiper leur domicile (37%) et/ou faire des travaux ou de la décoration (34%). Alors que les jeunes de 25-34 ans (24%) souhaitent avant tout équiper leur domicile (ameublement, électroménager), les 50-64 ans sont plus enclins aux travaux (41%). Le crédit est quasi incontournable pour le financement de la résidence principale (pour 91% des porteurs de projets). Près de la moitié (45%) envisagent d’y avoir recours sans apport. « Confiance des ménages, contexte économique favorable, politique des banques, taux encore bas… les indicateurs restent au vert en 2017, explique Cécile Roquelaure, directrice des Études d’Empruntis. Pour autant il existe encore des freins qui pourraient être levés pour faciliter l’accès au crédit et contribuer à la reprise économique. Faciliter l’accès au financement pour les emplois dits précaires, faciliter la mobilité professionnelle figurent parmi les propositions que nous avons adressées aux candidats à la présidentielle.»

C.V. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée